Les relations authentiques avec les autres fleurissent Ă  partir d’une relation authentique avec soi-mĂŞme. Le Kundalini Yoga regorge d’outils, de conseils et de techniques pour se nourrir et s’Ă©panouir en soi – des actes de bontĂ© simples mais spĂ©cifiques qui crĂ©ent un environnement de soin de soi permettant une expĂ©rience d’amour de soi. Pourtant, l’esprit a la capacitĂ© de jouer avec nous, les humains, d’une multitude de façons. La navigation de vos vaisseaux (relationnels) dans les eaux de l’inconscient et du subconscient exige beaucoup d’habiletĂ© et constitue un dĂ©fi pour la plupart d’entre nous. Un jugement constant qui passe du bon au mauvais, du mauvais au bon. Avec dĂ©vouement et persĂ©vĂ©rance, vous nettoyez et Ă©liminez la rĂ©activitĂ©, mais parfois il y a un dĂ©rapage lorsque vous vous stabilisez dans de nouvelles façons d’ĂŞtre, pour les autres aussi. L’invitation au prĂ©-pardon offre un espace plus doux oĂą vous pouvez explorer et exprimer la diversitĂ© qui vous caractĂ©rise sans crainte de punition ou de regret.

C’est humiliant de revenir Ă  cette base une fois de plus, puis une fois de plus et encore une fois – l’inspiration et l’expiration. Je m’arrĂŞte. Sat naam. Se souvenir du prĂ©-pardon conduit Ă  une voie plus calme et plus digne aussi. Vous avez de la valeur juste en Ă©tant vous. Le comportement est sĂ©parĂ© de la merveille intrinsèque qu’est votre personne. Votre valeur ne dĂ©pend pas de ce que vous faites.

Pardonner n’est pas synonyme d’excuser ou de considĂ©rer comme acceptables des manières insensibles, imprudentes, blessantes ou nuisibles. Il s’agit simplement de comprendre qu’agir avec intĂ©gritĂ© demande aussi de la pratique. Lorsque l’accent n’est pas mis sur des jugements sĂ©vères et sans fin, cela peut vous redonner de l’Ă©nergie et de la vitalitĂ© pour prendre des mesures rĂ©elles Ă  partir d’un lieu d’amour. Qu’est-ce qui devient alors possible ?

Vous ĂŞtes une âme qui vit une expĂ©rience humaine et vous oubliez sans cesse que vos origines sont divines, comme nous le faisons presque tous. L’inconscience est l’endroit oĂą chaque graine d’âme endormie commence son voyage vers la lumière. L’oubli de cette relation divine nous met par dĂ©finition en porte-Ă -faux avec nous-mĂŞmes. S’il n’y a pas de rĂ©fĂ©rence supĂ©rieure, pas de verticalitĂ©, il n’y a pas de vĂ©ritable relation avec soi-mĂŞme car il n’y a pas de rĂ©fĂ©rence pour le Vrai en vous. Il est essentiel de pardonner cet oubli et de revenir aussi rapidement Ă  vous.

Donc utiliser l’opportunitĂ© de revenir Ă  l’inspiration et l’expiration en ce moment. Restez dans le cĹ“ur une fois de plus. Se souvenir que l’on est fait en Dieu. Pardonner Ă  Dieu d’avoir fait de vous une crĂ©ature dans la crĂ©ation. Pardonnez si profondĂ©ment que cela ouvre un espace encore plus grand que jamais pour le Vrai en vous. Sat naam. Pardonnez votre vie pour que vous soyez le seul Ă  pouvoir la vivre. Pardonnez Ă  votre destin que vous seul pouvez l’accomplir. Pardonnez-vous que vous ĂŞtes le seul Ă  pouvoir relever les dĂ©fis qui vous incombent. Se pardonner d’ĂŞtre soi-mĂŞme.

Je vais bien. Je suis suffisant. Je le suis. Je le suis. C’est ce que je suis.

Souffler dans le cĹ“ur : le pardon. Inspirez. Rester Ă  l’intĂ©rieur, confortable et tranquille. Je rĂ©pète le mot une fois de plus. Le pardon. Le pardon. Le pardon. Expirez, c’est un tel soulagement. Sentir ce pardon pour soi-mĂŞme qui peut se poursuivre dans la prochaine respiration et puis la suivante et puis la suivante – Muscles, relâcher, culpabilitĂ©, relâcher la honte, relâcher le blâme, relâcher le jeu de compensation, aussi.

Respirer plus profondĂ©ment encore –

la paix, la paix, la paix, la paix.

Voici quelques suggestions pour poursuivre votre réflexion sur le sujet au cours des 40 prochains jours :

Compassion Kriya

11 juillet 1986

https://www.libraryofteachings.com/kriya.xqy?q=compassion%20kriya%20sort:relevance&id=5f1ccf80-ea05-d509-c4a1-edd4bbbc5e2&name=Compassion-Kriya

Accordez-vous du temps pour Ă©crire un journal après la mĂ©ditation afin d’ancrer les changements en vous.

Que signifie le pardon pour vous ? Que peut-elle vous apporter ? Que se passe-t-il quand on ne se pardonne pas Ă  soi-mĂŞme ? Et quand vous le faites ? Comment l’exprimez-vous ? Pourquoi choisissez-vous le pardon ? OĂą dans votre vie en avez-vous besoin en ce moment ? Dans votre corps ? Dans une situation ou une habitude ? Qui en vous pardonne Ă  qui ?

Faites-vous une carte d’autel ou une sĂ©rie au fil des jours. Il n’est pas nĂ©cessaire qu’elles soient fantaisistes. C’est l’occasion d’ĂŞtre indulgent envers la façon dont vous crĂ©ez ! Vous pouvez essayer de le rendre dĂ©sordonnĂ©. Dessinez et Ă©crivez avec les yeux fermĂ©s. Permettez-vous d’utiliser la “mauvaise” couleur. De mĂŞme, le fait d’Ă©crire le mot sur un morceau de papier une fois par jour peut suffire. Pardonnez. Pardonnez. Pardonnez. De mĂŞme, vous pouvez avoir envie de faire quelque chose de plus Ă©laborĂ©. Voyez oĂą le processus vous mène avec des couleurs ou des collages.

Bibliothèque d’enseignements Lecture qui comprend 5 choses Ă  pardonner par Yogi Bhajan :

Le 31 décembre 1991. Fort Lauderdale, FL

https://www.libraryofteachings.com/lecture.xqy?q=forgiveness%20five%20sort:relevance&id=aa33bd3e-44c8-8478-63bf-5db7e56a5c97&title=Khalsa-Council-Gurdwara—SSS-Address

Teacher

Laisser un commentaire